Histoire de PLEUDIHEN SUR RANCE

La commune de PLEUDIHEN est une ancienne paroisse bretonne primitive (VI ou VIIème siècle). Son nom qui n'apparaît toutefois pour la première fois qu'en 1223 (PLUDIHEN) signifie "la paroisse de St Guihen".

Vue aérienne du bourg de Pleudihen dans les années 50


L'église actuelle date de 1878.
Elle a remplacé une ancienne église dont certains éléments datait du 13
ème siècle.

Les limites actuelles de la commune n'ont été établies qu'en 1878 après la sécession d'une partie de son territoire qui formera la commune de la Vicomté Sur Rance. Déjà, en 1811, elle avait cédé l'enclave de St Piat à la commune de Lanvallay.

L'enclave de St Piat comprenait le village du mêm nom, le Bois Frouger, la Touche Baude, et Gileau

La commune de la Vicomté Sur Rance a été formée des villages de la Vicomté, la Ville Hervy, le Bourgneuf, la Ville es Pois, Livet, le Châtelier, le Villou, Launay, la Basse Lande, la Ville Besnefray, du manoir des Quatre Villes et du château de la Bellière.

A l'origine, la paroisse primitive s'étendait sur un territoire beaucoup plus vaste que de nos jours. Il semble que la création des paroisses de St Hélen, Lanvallay, St Solen et Tressaint, aient été faites au détriment de celle de Pleudihen, ce qui expliquerait le découpage géographique de ces paroisses et la présence de l'enclave de St Piat.

Sous l'ancien régime, la paroisse dépendait de l'évêché de Dol.

Son territoire a été occupé dès le paléolithique (site du Bois du Rocher) puis au néolithique (allée couverte du Bois du Rocher), et à l'âge de Bronze (près du pont de Lessart). L'époque gauloise a laissé l'éperon barré du Châtelier. Ces différents sites sont maintenant situés sur la commune de la Vicomté Sur Rance.

Des traces de la présence romaine ont été découvertes en plusieurs endroits : à la Chienne, au Breil, à la Motte Pilandel, à Mordreuc. Les Templiers puis les Hospitaliers de St Jean de Jérusalem ont également laissé des traces de leur passage, surtout dans la toponymie : la Madeleine, l'Hôpital, l'Hôtellerie.


- Suite : Pleudihen au début du siècle -  Retour page d'accueil -